Blogue polaire: les espèces envahissantes et le transport maritime dans l’Arctique

Debout sur le pont d’un vraquier dans le port de Churchill, au Manitoba, sur la baie d’Hudson, la biologiste Farrah Chan laisse doucement descendre un filet à plancton à mailles serrées dans les eaux noires de la citerne de ballast du navire. Chan est à la recherche d’espèces non indigènes — des invertébrés aquatiques et des plantes qui voyagent de port en port à bord des navires de la marine marchande mondiale, en suspension dans l’eau de ballast ou collés aux coques, aux gouvernails et aux hélices. Ces espèces peuvent se retrouver dans un écosystème très éloigné de leur habitat naturel lorsqu'un navire vide les milliers de tonnes d’eau de ballast qu’il contient, ou encore, quand les organismes libèrent leurs larves ou qu’ils sont grattés de la coque..

en lire plus